Montée Alpe d'Huez


Vous êtes ici : Accueil / La montagne en été / Le vélo / ​Les cols mythiques / La montée de l'Alpe d'Huez

La montée de l'Alpe d'Huez


Afficher La montée de l'Alpe d'Huez sur une carte plus grande

Massif : Alpes
Département : Isère
Route : D211
Longueur : 14,454 km
Dénivelé : 1143 m
Départ : Bourg d'Oisans (717m)
Arrivée : Alpe d'Huez (1860m)
Pente moyenne : 7,9 %
Pente maximum : 14 %
Record : 37min 35s (Pantani)

Présentation de la montée

La montée de l'Alpe d'Huez est bien connue des amateurs de cyclisme car elle fait partie des cols mythiques du Tour de France. Grand rendez-vous de l'été à la montagne, elle est devenue un passage quasi incontournable pour les coureurs de la Grande Boucle.

En été, chaque jour, ce sont en moyenne plus de 300 cyclistes (!) qui se lancent à l'attaque de ses 21 virages. Avec un dénivelé de 1143 mètres, une pente moyenne de 7,9% et une pente maximum 14%, il faut s'accrocher pour venir à bout des 14,545 kilomètres d'ascension. Un diplôme affichant le temps de la montée a d'ailleurs été spécialement créé pour venir récompenser les amoureux de la pédale et de la marche venus à bout de "la montagne des Hollandais".

Le départ de l'ascension (et des ennuis) au Bourg d'Oisans, à 737 mètres d'altitude, ne laisse planer aucun doute sur la difficulté de la montée : ça grimpe dès le virage 21 (806m) ! Il faut attendre le virage 17 pour profiter d'un petit répit au village de la Garde. Un passage devant le monument à la mémoire de Joachim Agostino, coureur portugais des années 70-80, puis c'est le passage au Ribot d'en Bas et... au Ribot d'en Haut. Les ennuis continuent dans les virages suivants, jusqu'au point d'eau de Saint-Ferréol (1390m) dont la présence confirme la difficulté du tronçon. Le répit est de courte durée puisqu'il faut encore dompter les derniers virages : 5, 4, 3, 2, 1... Passage au Vieil Alpe pour terminer par un dernier kilomètre plus plat jusqu'à l'arrivée (cf. panneau ci-dessus). Les ennuis sont finis !

Parmi les grands noms du cyclisme ayant marqué la montée de l'Alpe d'Huez, il y a bien sûr Fausto Coppi, premier vainqueur en 1952. C'est un autre italien, Marco Pantani, qui possède le record de la montée : 37min 35s. Mais ce sont les victoires des Joop Zoetemelk, Hennie Kuiper ou encore Peter Winnen qui ont valu à la montée son surnom de "montagne des Hollandais". Un surnom toujours d'actualité, malgré l'absence de victoire depuis 1989, en raison de la popularité de la montée aux Pays-Bas et du très grand nombre de spectateurs néerlandais se déplaçant chaque année pour assister à cette ascension mythique.

 ​Hébergement