Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Les dossiers & quiz / Les comportements à éviter au ski

Comment passer (ou ne pas passer) pour un touriste au ski ?

jeudi 27 février 2014, 15:30

tourisme ski

Ausommet.fr s'est intéressé à un phénomène délaissé par la communauté scientifique. Un phénomène pourtant facile à observer grâce à son caractère cyclique. Chaque année, durant la période hivernale de février-mars, un rituel étrange gagne les montagnes. Des personnes a priori normales usent de comportements surprenants, à la limite de la bonne l'intelligence. Il s'agit bien entendu des touristes ou homo touristicus vraiment pas sapiens. Attention, il ne faut pas confondre le touriste avec le vacancier. Si tous deux passent leurs vacances d'hiver au même endroit, vous ne verrez jamais un vacancier en mocassins dans la neige. Grâce à une étude approfondie et des années d'observation, Ausommet.fr vous propose des signes permettant de différencier un touriste à la montagne en hiver de son congénère, le vacancier.

1. Porter des chaussures inadaptées à la neige et au verglas.

Ce sont souvent les jeunes spécimens qui sont trahis par ce comportement bizarre. Baskets lisses ou mocassins pour les hommes, ballerines voire même chaussures à talon pour les femmes. On les retrouve souvent par terre ou accrochés les uns aux autres, ce qui permet de les observer facilement.

2. Rouler avec des chaînes sur une route dégagée.

Alors que le vacancier enlève ses chaînes une fois la partie enneigée ou verglacée passée, le touriste lui, garde ses chaînes sur des kilomètres. Ce phénomène peu commun s'explique sans doute par la satisfaction d'avoir réussi à mettre ses chaînes en seulement 45 minutes et la volonté de les amortir un peu, vu l'argent dépensé pour les acheter.

3. Faire un schuss avec le bout des bâtons au-dessus de la tête.

Comportement mignon chez le très jeune spécimen, le schuss avec le bout des bâtons au-dessus de la tête devient très vite nettement moins acceptable chez le sujet adulte, trahissant ainsi sa méconnaissance des règles de l'aérodynamisme. Port du casque conseillé.

4. Choisir la file d'attente du milieu au télésiège.

Si, au supermarché, on ne comprend pas toujours pourquoi la file d'à côté avance plus vite, au ski, on sait bien que c'est sur les côtés qu'il faut faire la queue pour aller plus vite et même, en principe, "à l'extérieur" du virage. Vous n'aviez jamais remarqué ? Faites le test...

5. Chanter "Quand te reverrai-je..." à chaque arrêt du télésiège

Si tout le monde a le droit de penser à Jean-Claude Dusse dans le film les Bronzés font du ski lors de l'arrêt intempestif d'un télésiège, seul le touriste se met à chanter à tue-tête ce refrain devenu franchement ringard à force de l'entendre. A noter : il existe une variante moderne pour le téléphérique avec la chanson "ah qu'est-ce qu'on est serrées, au fond de cette boîte..." de Patrick Sébastien.

6. Boire un vin chaud en toute circonstance.

Le vin chaud, c'est fait pour se réchauffer. Le touriste, lui, le boit même à 15° degrés, en plein soleil, sur la terrasse d'un café d'altitude. Il n'existe à l'heure actuelle pas d'explication scientifique à ce comportement étrange.

7. Se lancer sur une piste noire en fin de journée.

Le vacancier est fatigué en fin de journée, il s'arrange donc pour rester plutôt sur des pistes faciles car il sait qu'il a mal aux jambes. Le touriste, lui, attend de ne plus pouvoir avancer pour se lancer sur LA piste noire bien bosselée et verglacée du domaine, généralement située sous les pylônes d'une remontée mécanique. Ca permet au moins au vacancier de bien rigoler, assis tranquillement sur son télésiège, en voyant le touriste galérer.

8. Râler parce qu'il y a du monde dans la station.

Quand on réserve un séjour au ski en haute saison, il ne faut pas s'étonner de voir du monde. Pourtant, le touriste arrive à être surpris que d'autres personnes aient eu la même idée que lui, à savoir partir en vacances au ski pendant les vacances scolaires d'hiver.