Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Les dossiers & quiz / La route des grandes Alpes

La route des grandes Alpes

dernière mise à jour : jeudi 16 mai 2013, 10:00

Sur la route des Alpes

S'il est une route de montagne mythique, c'est bien la route des grandes Alpes. Traversant le massif depuis le lac Léman jusqu'à la Méditerranée, celle-ci passe par les plus beaux cols, les plus belles vallées.

L'Histoire de la route des grandes Alpes

Le projet est évoqué pour la première fois en 1909. Il s'agit de construire une route possédant des intérêts stratégiques (liaisons commerciales avec l'Italie, désenclavement des villages alpins) et touristiques. L'État et le Touring club de France se lancent donc dans la réalisation des tronçons manquants. Car il existe déjà des chemin carrossables mais ils sont surtout situés dans les vallées. Il faut s'attaquer aux cols.
Les habitants voient rapidement les bénéfices économiques de l'opération et dès 1911, la compagnie de cars PLM affrète les premiers bus touristiques.
La guerre de 14 - 18 marque un arrêt du projet. Il reprend par la suite et en 1937, le président de la République Albert Lebrun inaugure le dernier col.
L'itinéraire connaît malheureusement une chute d'intérêt pendant les trente glorieuses, au profit d'une traversée des Alpes plus occidentale. D'ailleurs, pour bien différencier les deux, la plus montagnarde est rebaptisée « la route des Grandes Alpes » en 1950. A la fin du XXème siècle, les touristes reviennent néanmoins en masse. Il faut dire que la route est considérée comme l'une des plus belles du monde, alternant superbement les paysages alpins. Le tourisme automobile y est idéal. En outre, les cols attirent des étapes mythiques du tour de France. En 1995, le tracé est légèrement modifié, l'arrivée se faisant à Menton et non plus à Nice.

L'itinéraire

Voici le nom des villes, des départements, des cols et des parcs traversés par la route :

  • Les villes : Thonon les Bains, Morzine, Praz de Lys, Le Grand Bornand, La Clusaz, Flumet, Notre Dame de Bellecombe, Arèches Beaufort, Bourg St Maurice, Val d'Isère, Val Cenis, Modane, Valloire, Serre Chevalier, Biançon, Guillestre, Vars, Barcelonnette, Valberg Saint Martin Vésubie, Sospel, Menton.
  • Les départements : Haute Savoie, Savoie, Isère (par ses variantes), Hautes Alpes, Alpes de Haute Provence, Alpes Maritimes.
  • Les cols : col des Gets, col de la Colombière, col des Aravis, col des Saisies, Cormet de Roselend, col de l'ISeran, col du Télégraphe, col du Galibier, col d'Izoard, colde Vars, col de la Cayolle, col de la Couillole, col Saint Martin, col de Turini, col de Castillon. Six de ces cols culminent à plus de 2 000 mètres d'altitude.
  • Les parcs : la route des grandes Alpes traverse trois parcs nationaux : Vanoise, Ecrin et Mercantour, et deux parcs naturels régionaux : Queyras et Bauges.

La route des grandes Alpes aujourd'hui

La route des grandes Alpes est un itinéraire touristique prestigieux. Considérée comme l'une des plus belles routes du monde, elle permet de découvrir les paysages alpins : sommets enneigés, forêts de sapins, vallées fleuries, villages montagnards, apics rocheux, etc.
On la parcourt généralement aux beaux jours, pour pouvoir profiter des cols. Tous les moyens de transport sont bons : auto, moto, vélo et même marche, pour les plus aventuriers. Chacun va à son rythme sur les 684 kilomètres ou sur les tronçons choisis.